clubastrotoussaint

clubastrotoussaint

comète 46P/Wirtanen


comète 46 P / Wirtanen

Une comète qui promet…

 

wirtanen7.jpg

 

La comète 46P/Wirtanen porte le nom, comme le veut la règle de l’Union Astronomique Internationale, de son découvreur Carl Alvar Wirtanen, qui a repéré cette comète pour la 1ère fois le 17 janvier 1948 sur une plaque photographique de l’observatoire américain Lick. La lettre P indique qu’il s’agit d’une comète à très courte période, qui revient à proximité du Soleil tous les 5,44 ans. Le chiffre 46 indique qu’il s’agit de la 46ème comète de ce club très fermé des comètes à courte période

 

wirtanen1.jpg

 

Si la prévision de l’éclat d’une comète reste un exercice passablement hasardeux, celle-ci possède cependant de nombreux atouts pour en faire une comète particulièrement brillante :

--- à la base, 46P/Wirtanen a toujours été une comète plutôt  active, avec un dégazage massif à son approche du Soleil

--- Or, cette année, son passage au plus près du Soleil (= son périhélie) survient 4 jours seulement après son passage au plus près de notre Terre (= son périgée) prévu le 16 décembre 2018, avec une distance de seulement 11 620 000 km entre notre planète et cette comète

--- alors que, cet été, l’éclat de 46P/Wirtanen était plutôt en deçà des prévisions, elle a connu un net regain de son activité à partir du mois de septembre

 

46P_mag_status.png

http://wirtanen.astro.umd.edu/46P/46P_status.shtml

 

wirtanen6.jpg

 

On peut donc raisonnablement espérer que cette comète sera visible à l’œil nu pendant les jours qui vont précéder et suivre son passage au périgée, atteignant peut-être la magnitude 3. Logiquement, la proximité du Soleil pourrait entraîner l’apparition d’une belle queue ionique, comme l’a connue la comète Hyakutake en 1997, dont la queue courait sur près de 20° dans le ciel, alors même que cette comète était passée à 17 millions km de la Terre, un peu plus loin que ne le fera 46P/Wirtanen

 

wirtanen8.jpg

 

Pour suivre la progression de la luminosité de la comète 46P/Wirtanen, consultez régulièrement le site Internet de Seiichi Yoshida

Vous pourrez commencer votre chasse à la comète au début de ce  mois de décembre 2018, dans la constellation de l’Eridan puis de la Baleine. Notez cependant que la  comète sera alors très basse sur l’horizon fécampois et que les brumes qui y traînent souvent en cette saison viendront probablement gêner vos observations. Dans la nuit du 6 au 7 décembre, 46 P / Wirtanen passera à côté de l’étoile Eta de l’Eridan, ce qui facilitera le repérage de notre vaporeuse visiteuse

 

 

wirtanen3.jpg

 

Les amateurs de belles  photos astronomiques sont tout particulièrement invités à sortir leur attirail photographique dans la nuit du 15 au 16 décembre, lors que 46P/Wirtanen va passer entre les 2 beaux amas d’étoiles des Pléiades et des hyades. Le site Internet Spaceweather publiera très régulièrement des photos de la comète

 

wirtanen4.jpg

 

Puis, après le 20 décembre, la comète continuera sa montée dans notre ciel, pour passer juste à côté de la brillante étoile Capella du Cocher dans la nuit du 23 au 24 décembre

 

wirtanen5.jpg

 

Bien évidemment, tenez compte de l’éclat de la Lune pour réussir vos  observations : jusqu’au 16, celle-ci ne devrait pas être trop gênante, le Premier Quartier survenant le 15 décembre. Mais les choses vont se compliquer avec l’approche de la Pleine Lune, prévue le 22 décembre. Il faudra ensuite attendre le 25 décembre pour espérer voir la comète dans de bonnes conditions, juste avant le lever de la Lune

La comète 46P/Wirtanen aurait pu connaître la célébrité auprès du grand public puisque c’est vers elle que la mission spatiale Rosetta devait initialement se satelliser pour y déposer l’atterrisseur Philae. Mais la fenêtre de lancement de la fusée ayant été ratée suite à un problème  technique, c’est finalement la comète Tchourioumov-Guerassimenko, qui a été choisie comme cible, et atteinte en 2014

Et pour en savoir un peu plus sur les comètes, n’hésitez pas à consulter le dossier que le club d’astronomie de Toussaint a consacré à ces lointaines visiteuses. Vous trouverez également dans nos archives le compte-rendu de nos observations de plusieurs comètes


18/11/2018
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser